Paix

Paix

La paix parle de quête, la guerre de conquêtes. Pure comme la colombe, elle rend fort celui qui la porte en son sein, elle est un bouclier pour le salut, une arme pour l’âme.
La paix convoque, la guerre provoque. La guerre sert des intérêts, la paix ne s’intéresse qu’à elle-même et à celui qui l’invite à sa table. Elle ne s’accorde que le crédit que l’on lui porte et les récompenses qu’elle apporte. On n’est pas en paix, c’est la paix qui est en nous. C’est une vertu de l’intérieur, elle exhale, exalte. La guerre coûte cher, la paix nous est chère. La paix dessine une ligne de conduite, la guerre trace des lignes frontières sur les cartes. La paix est l’alluvion d’un terreau fertile, la guerre, la prédiction de territoires stériles. La paix est un drapeau blanc, un antidote, qui laisse la liberté évoluer hors du champ des peurs. Condition première à toute avancée vers le point stratégique de soi, la paix n’a d’autre objectif qu’elle-même. On ne donne pas la paix à la suite d’une discorde, on se l’accorde pour que tout concorde

Frontières Harmonie Volonté
Réagir à cet article

Vos commentaires
28.11.2022 | Niloufar Bakhtiar

C’est tres beau, et cela remet l’église au milieu du village.
Merci beaucoup.

28.11.2022 | admin@v

Oui dans le chœur de nos cœurs !

28.11.2022 | Anne

Quel beau texte en ce jour de fête de tous les Saints . La paix est ..

28.11.2022 | Dominique Uzès

Merci pour cet instant de lumière, de blancheur et de pureté
C’est bon de retrouver tes écrits

Partager