Jusqu’à quel point les vocalisations produites par les oiseaux peuvent-elles nous renseigner sur leurs capacités cognitives ?

«Messagers entre ciel et terre»

Messagers entre ciel et terre

Que chantent les oiseaux ?

Les oiseaux messagers entre ciel et terre bien sûr chantent pour les deux mondes. Intercesseurs entre les vivants et les morts. Les oiseaux seuls sont capables d’aller et venir entre ce qu’ils perçoivent des paroles d’en haut et ce que vous entendez de leur chant. Aussi si vous ne comprenez pas leur langage avec votre tête, votre cœur écoute et c’est ce qui compte. Bien sûr ils appartiennent au monde vivant donc une grande partie de leur phrasé exprime leurs besoins : la faim, la soif, le danger, la séduction, la joie aussi, celle du jour qui se lève et de la nuit qui se couche. Il leur est vital de chanter, autant que de voler. Les oiseaux assurent et célèbrent les passages de la lumière à l’obscurité, ceux de l’endormissement au réveil. Sous d’autres mélodies et fréquences, les oiseaux de nuit, chouettes et rossignols chantent particulièrement pour le monde des âmes et des songes.

Pourquoi une telle variété de chants ?

Justement, l’étendue du répertoire est liée à la fréquence de l’ouïe à laquelle il s’adresse. Les vocales ne touchent pas les mêmes pavillons.

Si les oiseaux célèbrent la vie pendant le jour, la mort pendant la nuit, leur fonction capitale est de participer au passage de l’aube au crépuscule et du crépuscule à l’aube. Rite de passage.

Saint François parlait aux oiseaux…

Oui, et il les comprenait à demi-mot. Mais c’est surtout leur compagnie mutuelle que l’on retient, dans la connivence du rôle du messager, de pont entre le cœur et la divinité de la nature.

Les anciens Égyptiens disaient que l’oiseau représente l’âme ?

Oui, on dit que l’âme s’envole, il lui faut donc des ailes, c’est-à-dire ce qui lui permet de s’élever. Il s’agit d’une métaphore bien sûr, d’une image. Thot l’ibis messager. L’oie âme du pharaon. Les oiseaux font le lien entre les mondes. La clé de voûte de la pensée des anciens Égyptiens : aller de l’un à l’autre, de l’autre à l’un, ce que seuls les oiseaux sont capables de faire.

Et la langue des oiseaux…

Elle permet aux hommes de toucher du bout de l’oreille les sonorités au-delà des sons. De passer des sons au sens.

Les morts entendent-ils les oiseaux ?

Ils peuvent se servir d’eux, les contacter comme messagers. Ce sont leurs anges incarnés.

Comment entendre leurs messages ?

Vous ne pouvez comprendre que ceux qui vous sont directement adressés. S’il y a un message pour vous, l’oiseau s’approchera de vous. Seul à seul. Et aussi, les oiseaux travaillent leur chant pour le champs commun, il s’agit alors d’un concert. Parfois il y a un soliste… mais en général c’est un chœur, un cœur commun. Quand les oiseaux disparaissent, ou si vous les tuez, c’est un peu votre âme que vous privez de sa nourriture. Il est nécessaire de les protéger et de considérer leur rôle dans l’équilibre pas seulement de la faune et de la flore, mais dans celui des hommes et du déroulement de leur vie, de la cadence de leurs jours. Être en relation avec les oiseaux du ciel, c’est s’accorder sa part de liberté, se libérer de l’angoisse du passage vers l’inconnu. Aller et venir, vivre ou mourir, naître ou renaître, parler ou penser, dormir ou marcher, mais toujours avoir l’âme qui respire. Comme un iceberg vous ne voyez chez les oiseaux que la partie émergée. Considérez l’autre, celle que vous ne voyez pas, cela vous donnera des ailes

À LIRE

Réagir à cet article

Vos commentaires
23.09.2020 | Αριάδνη

Βαλερί μου, καλή και γλυκιά φίλη ! Είμαι στην Αθήνα και διαβάζω το άρθρο σου . Είναι πολύ καλό και πολύ ποιητικό. Σε φιλώ και σε αγαπώ πολύ , καλήμέρα !!!

Partager