La peur de l’imprévisible rend anxieux et vulnérable. Et si l’inconnu était une force?

«La confiance est le carburant de l’inconnu»

La confiance est le carburant de l’inconnu

Vers quel avenir allons-nous?

Terra incognita. Parce que cette fois-ci il ne s’agit pas de découvrir ni de conquérir, mais de pouvoir retrouver un territoire oublié. Tout se bouscule dans vos têtes : impressions de culpabilité, de tristesse, d’abandon, de nostalgie. Le cœur caracole en tête, mais comme un escargot… retrouver le paradis perdu (une terre de paix) depuis des éons prendra un peu du temps.

En ce moment, tous les paradigmes et les paradoxes jouent dans la fanfare. Une véritable cacophonie qui ne permet pas de distinguer les sons de cloches, de faire la part des choses. Manque de certitude… pas de certifications… Quelles sont à ce jour les autorités capables de les délivrer ? Nul. Personne à la tête des États, comme si les têtes pensantes des États eux-mêmes avaient déjà été décapitées.

À l’heure actuelle, un entre-deux, un désert, une bande passante sur laquelle rien ne s’imprime. Les identités se fondent sur une bande magnétique qui restera muette1. Rien ne s’imprime dans l’expérience de la matière. Tout, en revanche, entre en résonance, fait écho, mais votre ouïe ne l’entend pas. Il s’agit de mélodies subtiles.

Pourquoi l’inconnu nous fait-il peur ?

Il est dit : «nul n’est prophète en son pays», eh bien, si, justement, chacun l’est à ce jour. Vous êtes tous des prophètes et donc avez la possibilité de dessiner l’inconnu qui se présente. Il en va de la responsabilité de chacun à faire ses choix, pas ceux qui lui sont proposés, mais ceux dont il souhaite disposer. L’inconnu de demain est le reconnu du soi aujourd’hui. Autant de faciès, moins de facéties. Avez-vous jamais contemplé ce visage multiculturel2 ?

L’inconnu est tout l’inverse de l’incertitude, car la connaissance ne se certifie pas, elle se qualifie. L’inconnu c’est le 1 connu, cette unité perdue qu’il vous faut reconnaître. Il n’y a plus de soldat inconnu, il n’y a que le combat que chacun mène pour lui-même dans la globalité de la communauté.

Et notre besoin de sécurité ?

À l’avenir la sécurité vous fera peur, vous la trouverez limitante3 face à la liberté que représente l’inconnu. Réalisés, vous ne la souhaiterez plus, elle vous semblera dérisoire et désuète, car chacun aura établi les limites de ses inconnues et l’étendue du territoire qu’il cherche à habiter.

Prévoir ?

Prévenir plutôt que guérir. En ces temps vous aurez compris que le second mot est bien plus important. Vous comprendrez l’énergie de l’aléatoire4. Les ondes aléatoires de l’univers sont de grands bienfaits pour celui qui sait se coordonner en conséquence. L’aléatoire ne sera plus un aléa mais un allié. Le tic-tac devient le balancier du pendule et non plus la crainte d’un temps qui passe mais un temps qui devient et se propage. L’incertitude est nourrissante, car pleine de promesses, dans la mesure où l’on ne reste pas  amarré à son rocher (ses biens et ses croyances). Comme pour le surfeur, ces incertitudes sont des opportunités pour aller plus vite et plus loin dans le corps à cœur avec la nature et son aisance. L’inconnu est une vague sur laquelle en ce moment vous apprenez à surfer. Vous êtes dans le tube, et il y aura d’autres vagues. D’autres énergies, d’autres manières pour avancer dans la cohérence du monde qui vous entoure. La confiance est le carburant de l’inconnu. Si la peur est le carburant des certitudes, celui de l’inconnu est bel et bien la confiance. La confiance en soi est la confiance en l’autre. Pas d’inconnu fertile sans confiance.

Comment gagner cette confiance ?

Pas la gagner, la retrouver. On ne gagne plus, car gagner c’est perdre, et désormais il n’y a qu’à la retrouver et lui donner la main pour avancer sur le chemin de l’inconnu. Confiance en soi : première étape dans ce nouveau paysage plein de rebondissements. Le voile, la brume, se lève. Avant vous avanciez à l’aveugle, maintenant vous voyez que vous ne voyez pas clair. C’est la première étape vers les lueurs de l’horizon, vous devenez lucide. Lucide est voir clair et en ce moment cela passe par des prises de conscience. Parce qu’il reste des étapes dans les prises de conscience, l’horizon ne s’est pas encore dévoilé. Des prises de réalité, des prises de vérité, rebondissement après rebondissement5 l’horizon se dessine

  1. Cette période confuse ne sera jamais éclaircie.
  2. Visage composé de multiples éléments (Guiseppe Arcimboldo)
  3. S’agit-il du traçage par l’application mobile?
  4. Un événement est aléatoire lorsque son apparition, son comportement ou son évolution sont soumis aux «lois du hasard».
  5. S’agit-il de saut quantique ?

À LIRE ET À VOIR

Réagir à cet article

Vos commentaires
23.09.2020 | Françoise

Magnifique ! Merci Valérie ! J’aime beaucoup «  pas gagner mais retrouver. On ne gagne plus parce que gagner c’est perdre » ça fait du bien dans ce monde où tout est fondé sur le gain et par conséquent la peur de perdre. «  retrouver » nous dit que tout est là et nous appartient. Ouf.

23.09.2020 | Felix

Article fondamental !

23.09.2020 | Patricia saalburg

Magnifique !!!
Merci Valérie .
Et merci aussi à Edgar Morin .
Nous allons vivre dans une incertitude , et j espère que cela apportera un nouveau souffle à notre façon de fonctionner .

Partager